Nicolas Sarkozy: Je suis candidat pour dire la vérité, pas pour la taire

Publié le par La rédaction

Je suis candidat pour dire la vérité, pas pour la taire. La France est trop malade pour qu’on la soigne à dose homéopathique.

Je suis candidat pour parler du quotidien des Français, pas pour être le représentant d’une élite pour qui tout va bien. Cette élite si puissante dans la sphère administrative et médiatique, et si minoritaire dans le pays.

Elle n’est guère présente dans le métro, dans les trains de banlieue, dans les collèges de ZEP, dans les commissariats pour déposer une main courante. Pas présente dans les exploitations agricoles au bord du gouffre, ou dans les petits commerces qu’on a braqués pour la 3ème ou 4ème fois.

Cette France si protégée, elle croit que sa vie c’est la vie et que c’est la seule. Elle croit que son monde, c’est le monde et que c’est le seul.

Et quand elle daigne regarder l’autre France, la France exposée aux maux si profonds de notre pays, elle le fait de haut. Elle porte sur elle des jugements de valeur qui font mal. Elle la croit raciste, sécuritaire, xénophobe. Elle trouve qu’elle manque de hauteur de vue, qu’elle manque de grandeur morale, qu’elle manque d’humanité et par-dessus tout qu’elle n’est pas moderne !

Cette France de la vie réelle qui est regardée de haut, cette France majoritaire, qui se sent incomprise, qui se sent maltraitée, qui se sent bafouée, qui ne se sent plus représentée, qui n’est plus considérée.

Je veux être son porte-parole.

Je veux parler au nom de cette majorité silencieuse, qui ne manifeste pas, qui ne bloque pas, qui ne revendique pas, et qui a pourtant bien des choses à dire.

Nicolas Sarkozy

Publié dans Primaires

Commenter cet article