Nicolas Sarkozy va redevenir Président de la République en mai 2017

Publié le par La rédaction

Fillon est finalement « une bénédiction » pour Nicolas Sarkozy ! Je vais (encore) vous expliquer pourquoi.

 

Je vous avais dit dans un précédent article que François Fillon était finalement une "bénédiction" pour Nicolas Sarkozy. Mais personne ne se l'imagine encore ! Peut-être quelques nombreux sondages mettant de plus en plus en berne la dynamique de Fillon peuvent consolider mon propos. Mais surtout, il y a ce qu'il va se passer.

En optant pour un retour via Les Républicains, ce fut déjà une erreur, puis en passant par une primaire, ce fut la totale. Nicolas Sarkozy n'était simplement pas sur son destin. C'est pour cette raison que cela n'a pas fonctionné. Une porte s'est donc fermée pour lui. Une autre plus grande encore s'ouvre maintenant...

Oui, Sarkozy a désormais un boulevard devant lui pour aller vers la présidentielle de 2017, mais à certaines conditions. Car ce n'est pas fini pour lui, oh non !

La première d'entre elles est son statut. Sous quel statut peut-il revenir dans la course ? Comment peut-il donc se présenter à la prochaine présidentielle ?

Bien évidemment, la porte des Républicains lui est fermée, dans le sens où on ne repasse pas deux fois au même endroit. Il lui faut donc trouver un autre biais pour y arriver. Il aurait déjà dû le comprendre dès le départ, avant que de repasser par le parti ! Car une élection se gagne au peuple. Puis, un parti n'a jamais donné un bon candidat. Regardez ce qu'il est advenu de François Hollande ! Ils ont certes voulu virer Sarkozy, en le choisissant lui, mais les français n'avaient guère d'autres choix d'abord, à cause de cette primaire de la gauche. Et ils s'en sont mordu... les...

 
 
De plus, Fillon n'est qu'un candidat élu à une primaire. Rien d'autre. C'est juste un mirage. Je vous l'ai déjà dit. Il n'a pas le profil de l'emploi, de surcroît. Et puis, les français ne referont pas la même erreur qu'avec François Hollande ! Vaut mieux donc une valeur sûre et une tête... en ces temps difficiles qui s'annoncent, moi je vous le dis !

Il n'y aura donc aucune place pour les boiteux, les rêveurs, les fous, les arrivistes ou les revanchards. Vous éliminez donc la gauche, les Macron et compagnie, les Le Pen prêts à nous envoyer dans un mur, ou les nobles Fillon mais qui cachent bien leur jeu.

Moi, et afin de renouer autrement avec le peuple, j'ai proposé il y a fort longtemps à Nicolas Sarkozy d'en passer par un mouvement politique populaire "Femmes du peuple", un mouvement véridique, qui ne va pas parler en l'air, et je l'ai invité récemment à nous rejoindre. Pourquoi ?

D'abord, je lui annonce que c'est une valeur sûre, une certitude pour qu'il puisse revenir présider aux destinées de notre pays

Ensuite, parce que le "candidat Sarkozy" qui se présentait sous la casquette de "candidat du peuple" en a oublié, dans sa démarche, certains éléments... populaires, dirons-nous. Il s'est donc loupé dans sa stratégie.

De plus, il est vrai que les français et les médias ne lui ont fait aucun cadeau, non plus. Mais il est vrai aussi qu'il n'a pas su trouver en effet la bonne idée pour s'assurer d'un retour gagnant, lui qui était certain de. Certain de l'emporter.

Enfin, c'est en agissant vraiment, et en faisant de la grande politique, que les français auront enfin le cœur pour aller aux urnes.

Finie, la politique politicienne ! Finis, les discours politiques classiques que l'on entend depuis des lustres... juste histoire de parler ! Fini, le pognon grandissime que l'on dépense pour des campagnes électorales. Cet argent peut servir à autre chose !

Et puis, la femme est l'avenir de l'homme, certains diront. Moi, je dis que les femmes sont plus douées encore pour trouver des idées, mener leur monde, et passer des messages. Comme à la maison !

Alors, Monsieur Sarkozy, faites donc confiance aux femmes !

Et vous allez redevenir Président de la République en mai 2017, Monsieur Sarkozy, si vous faites confiance à une seule femme, d'abord : moi !

Hahaha !!!... Je les entends déjà !

"Il n’y a que les avant-gardistes… qui racontent n’importe quoi… ou peut-être pas."

fr.blastingnews.com

Publié dans Présidentielle

Commenter cet article