Nicolas Sarkozy a su préserver notre mode vie, nos valeurs et notre système sociale

Publié le par La rédaction

Nicolas Sarkozy a su préserver notre mode vie, nos valeurs et notre système sociale

Je suis atterré de l’ignoble comportement que nous voyons au quotidien et cela depuis plus de 10 ans contre un homme politique, un homme d’état. Aucun respect pour la fonction, pour la personne humaine …

La vraie question est le pourquoi du déchaînement, acharnement, cette haine, ces mensonges / contre vérités, ces agressions, ces fausses affaires, ces écoutes illicites, ce cabinet noir etc … sur Sarkozy. 

Tout cela provenant du sérail politico-médiatico parisien (gauche et une partie de la droite réunies et syndicats) par tous ces membres (charlatans, branleurs) de la secte « énarquienne » ce microcosme politicien qui n’accepte aucun étranger ne venant pas des mêmes écoles …

Mais que reproche t-on vraiment à Sarkozy ?
Qu’a t-il fait de si grave pour que l’on veuille le détruire définitivement ?

Si j’ai bonne mémoire et malgré une très grave crise financière / bancaire / industrielle / politique sans précédent qui aurait pu emporter la France, l’Europe et le monde, il a, avec son énergie, son courage, sa volonté sauvé la France / notre épargne, il a su préserver notre mode vie et nos valeurs, il a su préserver notre système sociale et protéger les familles et plus faibles …

Il a en même temps pu mettre en place les nécessaires réformes du pays (930 réformes) pour le diriger vers un demain moderne, pour réer de la richesse et pour préparer le pays à mieux supporter toute future crise, pour rendre une compétitivité à nos entreprises, pour s’assurer que la parole de la France compte dans ce monde qu’elle soit respectée.

Evidemment qu’il n’a pas pu faire tout ce qu’il avait dit en 2007 (qui aurait pu avec cette crise qui a failli nous tuer.) Evidemment qu’il a fait des erreurs …. heureusement car c’est un être humain et je rappellerai que l’on apprend de ses erreurs. Aujourd’hui on voit que même le holllandhouillakis reprend le discours sécuritaire de Sarkozy, que ce même individu reprend les initiatives / lois de Sarkozy qu’il s’était empressé d’annuler dès son arrivée au pouvoir prouve le niveau de connerie de ce type car avec un peu d’intelligence il aurait pu dire : "je me suis trompé, et je continue dans la direction de mon prédécesseur."


Je n’oublie pas que dans son programme de 2012 Sarkozy voulait s’attaquer au syndicalisme, aux médias, à la politique politicienne, au nombre d’élus, à la fonction publique cette administration à la française, le fameux mille feuille territorial, aux normes tueuses, au code du travail à tout ce qui fait peur aux bobos politiciens & syndicalistes. Surtout ne rien toucher et donc il faut tuer le « mec » qui propose cela …

Comment une minorité politicienne / médiatique super protégée et nantie de tels avantages contrôle le pays et empêche la majorité de regarder vers l’avant et vers un avenir meilleur empêche toute personne de venir s’ingérer dans leurs affaires et surtout de leur faire perdre le pouvoir …

Le problème de Sarkozy est là, lui, au pouvoir toute cette minorité de nantis disparaîtra et elle ne peut pas l’accepter donc tout faire et par tous les moyens pour le « tuer politiquement » ….
Leur seule porte de sortie pour survivre …..

Si ces personnes pouvaient un jour penser à l'avenir de la France avant de penser à leur carrière et leurs intérêts ….

André Trochon 

 

Publié dans Bilan

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Comensoli 03/08/2017 01:30

Un grand BRAVO à M. Trochon !! Car il rétablit la vérité sur NICOLAS SARKOZY qui, nous le savons très bien, n'a jamais été apprécié par les magnats de la haute finance !! À lire et à en tirer les conclusions en comparant cette Vérité avec ce qui se passe en ce moment !!!

Comensoli 03/08/2017 01:17

ENTIÈREMENT d'accord avec le commentaire de M. Trochon, nous dirons même enthousiasmés car il n'écrit que des vérités et nous savons très bien que, pour un grand nombre de magnats de la haute finance, toutes "les vérités ne sont pas Bonnes à dire"...