Affaire Penelope: Nicolas Sarkozy suit les événements de près

Publié le par La rédaction

Affaire Penelope: Nicolas Sarkozy suit les événements de près

L'ancien chef de l'Etat, qui a téléphoné à François Fillon pour lui apporter son soutien, estime toutefois que l'ancien Premier ministre aurait dû se défendre plus tôt à la télévision.

Nicolas Sarkozy suit les événements de près. 

Une défense trop tardive. 

D'après lui, son ancien Premier ministre a commis une "erreur de communication", a-t-il dit à un de ses fidèles, notamment parce que François Fillon a attendu 48h avant d'aller se défendre sur un plateau de télévision. "Nicolas Sarkozy, lui, ripostait aussitôt", fait valoir un de ses lieutenants.

L'ancien président a appelé François Fillon vendredi, trois jours après les révélations du Canard enchaîné sur l'emploi fictif présumé de l'épouse du candidat à la présidentielle. Un coup de fil "amical", dit-on dans l'entourage de l'ex-chef de l'Etat. "Il lui a apporté son soutien dans cette épreuve qui implique sa famille", confie un proche. 

Il ne sera pas le plan B. 

Nicolas Sarkozy reconnaît devant ses amis que la situation de son ancien Premier ministre est compliquée. Mais à tous les parlementaires qu'il voit, il fait passer ce message : "Il ne faut pas gêner la campagne de François Fillon".

Tous ses proches sont formels, la question de son retour comme recours potentiel en cas de désistement de François Fillon ne se pose pas. "Il veut vraiment se détacher de tout ça", assure un ami.

europe1.fr

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article