Nicolas Sarkozy a son destin tout tracé en France

Publié le par La rédaction

Carole Martel El Mehdaoui - Femmes du peuple

Carole Martel El Mehdaoui - Femmes du peuple

Mesdames, Messieurs,

Vous les amoureux de Nicolas Sarkozy, ne soyez pas déçus ! Car Nicolas Sarkozy n’écoute rien.

Reviendra-t-il ? Ne reviendra-t-il pas ? Vous vous posez la question. Il se la pose aussi.

Vous savez, j’ai fait mon maximum depuis 9 ans de temps, à lui expliquer, à lui donner les solutions, les vraies solutions. A mettre en place ce que je pouvais, à ma portée, pour le toucher. Pour le faire gagner. Et c’est comme cela, ne cherchez pas à comprendre, certains sont doués pour les maths, moi je suis douée « pour Sarkozy ». Mais, il n’écoute rien.

Bien-sûr qu’il va revenir ! Ne le sous-estimez pas ! Et il faut juste que je lui explique ses erreurs, et comment les surpasser. Il faut que je lui explique comment gagner cette fois ! Comment revenir en stratégie gagnante !

Il y en a qui sont doués pour certaines choses, oh oui ! Et moi, je suis douée « pour Sarkozy », je vous le répète !

Et puis, dans la vie, on n’est pas mort tant qu’on n’est pas mort.

Et ils imaginent pour lui alors, un destin en dehors de notre pays. Ils le poussent. Ils le mettent dehors ! Le FMI, ils ont dit ? L’Europe ? Pipo !

Nicolas Sarkozy a son destin tout tracé en France.

Ce n’est pas fini.

Il s’y est juste mal pris !

Il a payé ses erreurs de communication, d’image, de personne, de stratégie.

Combien de fois lui ai-je dit de ne passer par la primaire ! Plus « hauts » que moi encore, plus « proches » de lui encore, Guaino et d’autres l’en ont dissuadé, mais il n’a pas écouté !

Pour cela, ou pour d’autres choses.

Nicolas Sarkozy n’écoute rien. C’est cela son problème .

Et s’il m’écoutait maintenant ? 

Car une petite fée lui dit que…

Regardez cette vidéo ! Publiée en 2013.

"L’épreuve de l’humilité"

http://video.lefigaro.fr/figaro/video/rioufol-l-epreuve-de-l-humilite/2928373376001/

Ivan Rioufol : "Sarkozy, comprend-il ses compatriotes ?

La société civile ne veut plus de ces élites… coupées des gens.

Or, il y a chez Sarkozy ce côté hors-sol…

Il n’a pas compris la crise identitaire qui traverse notre pays ! Il n’a pas su l’anticiper !

Il lui reste à passer l’épreuve de l’humilité, celle qui  consiste à reconnaître ses erreurs, celle qui invite à répondre au peuple oublié !"

Et moi, je les avais pour vous ces réponses, Monsieur Sarkozy !

Mais vous n’écoutez rien !

Regardez mes dossiers à nouveau, vous trouverez encore vos réponses, cher Monsieur Sarkozy !

Car ce n’est pas fini pour vous !

 

Publié dans Témoignages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article