Mon coup de gueule envoyé au parti Les Républicains

Publié le par La rédaction

Voici ce que je viens d'envoyer au parti Les Républicains :

Nous avons adhéré avec mon épouse à l'UMP après l'élection de ce pantin, grossière caricature d'un Président qu'il n'a jamais été. Puis, au Parti Les Républicains quand Nicolas Sarkozy l'a remis en ordre lorsque les intérêts de chapelles allaient le détruire. C'est la première fois que nous adhérions à un parti. Les Copé, Fillon et Cie se déchiraient offrant un triste spectacle.

Nicolas Sarkozy a tout remis en ordre, c'est un vrai chef, avec du charisme et une vision claire de ce qu'il faut faire et sa contribution lors de la présidence de l'Europe a été très appréciée. 
Il a choisi le nouveau nom du Parti et c'est très bien. Tout était en ordre de marche pour le succès. Il était le seul doté de toutes ces qualités pour remettre la France dans le concert des Nations, sa place dans l'Europe. Il en a la capacité, il est respecté à l'étranger.

Trop d'intelligence nuit, les médias et les politiques inquiets pour leurs petits intérêts se sont ligués pour l'en empêcher. Il n'est pas issu de l'ENA dont sont sortis la plupart de ceux qui ont mis la France dans cet état. Une école nuisible, à supprimer. Nous avons adhéré pour pouvoir choisir notre candidat à la Présidence sachant que c'était la dernière chance pour un pays qui s'enfonce dans ses erreurs, ses chimères, ses rêves impossibles.

Alors, ce qu'ils ont trouvé pour l'arrêter, c'est la primaire élargie. Ce ne sont donc pas les adhérents du parti qui ont choisi notre candidat mais un assortiment de socialopes, de barouystes, droite FN et autres gauchistes de tout poil qui sont venus pour contrer celui qu'ils craignaient le plus. Et ils ont réussi, avec l'aide des médias! Maintenant, soignez en sûrs, ils vont taper sur Fillon pour le réduire aussi. Ils y parviendront.

Nous n'avons pas adhéré à un parti pour que le choix du candidat soit le fait de gens qui n'ont rien à faire avec les valeurs que nous défendons. Cette élection nous a été volée. Ce sont d'autres électeurs qui ont choisi, pas nous. Si les gens voulaient voter pour le candidat de droite, la voie simple était d'adhérer au Parti et non pas de signer un vague papier qui n'engage à rien, oublié le lendemain, un fois le forfait accompli.

Cette idée des primaires vient des USA mais nous ne sommes pas des Américains.
Cette combine a été trouvée à l'interieur du parti même par ceux qui trouvaient ainsi un moyen de contrer le plus capable de réunir toute la droite, à l'intérieur même du parti. Nous aurions accepté Fillon s'il avait été élu par le parti, loyalement, démocratiquement mais pas comme cela. Et maintenant on nous laisse entendre, il faudra soutenir le candidat! Non, vous ne nous aurez pas, c'est une manipulation et nous n'y céderons pas.

Je n'oublie pas non plus le rendez-vous avec Jouyet pour inciter nos adversaires à agir contre Sarkozy avec plus d'efficacité. Fillon le nie bien sûr mais il a été débouté de sa demande en diffamation et qu'allait-t-il faire alors pour déjeuner avec le principal collaborateur de Hollande ? Parler de leurs prochaines vacances ?

Dans ces conditions, je retire mon adhésion à un Parti qui n'a pas respecté la démocratie en faisant voter d'autres que ceux qui s'y étaient inscrits. Nous avons, à regret détruit notre carte de membre fondateur. Nous ne voterons pas pour Fillon, ce n'est pas le choix des Républicains.

Que les Français fassent ce qu'ils veulent, nous, nous sommes tellement déçus de ce pays que nous partons à l'étranger pour ne plus voir ce qui va se passer. Vous avez tout fait pour qu'il n'y ait pas Sarkozy, vous aurez Le Pen.

Pour notre part nous restons fidèles à nos idées qui s'accommodent mal de ces petites combines.

Nomade Wild

Publié dans LesRépublicains

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article