APPEL POUR UNE VÉRITABLE ALTERNANCE

Publié le par La rédaction

« Les 20 et 27 novembre, cela doit être le choix pour une véritable alternance. C’est ce qu’attend le peuple de droite et du centre qui veut tourner la page du socialisme et ouvrir celle d’un nouvel espoir pour tous les Français »

Tribune publiée dans le JDD, dimanche 23 octobre

Le quinquennat de François Hollande s’achève dans la confusion et le désordre. Les Français sont exaspérés par ce Président qui leur a menti sur tous les sujets.

L’alternance politique, que vont permettre les élections présidentielles et législatives de 2017, sera l’occasion de tourner la page de cette terrible parenthèse socialiste de cinq années, née dans le flou des promesses non tenues de François Hollande. Au lendemain d’une primaire de gauche, gagnée dans un compromis idéologique boiteux et dans les calculs politiciens, le candidat de la gauche n’avait aucune chance de réussir son quinquennat.

Aujourd’hui, le mécontentement des Français doit être entendu et leur demande de changement exaucée : ce mécontentement se transformerait en colère si la droite, épousant les petites combinaisons de partis, se perdait dans une alternance molle, celle des changements dans la continuité.

Ce n’est pas ce qu’attendent les Français. Pour eux, comme pour nous, l’alternance doit être solide, franche et visible.

De ce point de vue, le retour opportuniste de François Bayrou dans la primaire de la droite et du centre est un signe annonciateur de cette compromission idéologique.

On ne peut pas sortir du socialisme avec celui qui nous y a fait rentrer, surtout lorsqu’il annonce par avance qu’il ne respectera pas le choix des électeurs de la primaire si son candidat n’est pas choisi. Par deux fois, François Bayrou, plaçant son opportunisme au-dessus de l’intérêt des électeurs de la droite et du centre, a voté socialiste en 2007 et en 2012. Aujourd’hui, il négocie des circonscriptions, comme aux plus belles heures de la IVème République, pour soumettre la future majorité à ses propres idées, éloignées d’une alternance franche et claire.

L’expérience socialiste a prouvé que l’ambiguïté a conduit à la division. Les Français nous interrogent souvent sur notre capacité à faire après l’élection, ce qui a été dit avant. Comment y parvenir avec une majorité de circonstance ? La clarté est le meilleur moyen pour rassembler les Français. Nous refusons ces arrangements qui conduiront à un programme avant l’élection et un autre programme une fois le Président élu.

La véritable alternance, c’est celle qui restaurera l’autorité de l’Etat, qui aura le courage d’adapter notre Etat de droit face à la menace terroriste, qui baissera les impôts des Français, qui mettra fin aux abus de l’assistanat, qui renforcera la compétitivité de nos entreprises, qui luttera contre le communautarisme, qui assurera la sécurité des Français pour en finir avec l’impunité.

La primaire des 20 et 27 novembre doit être celle de la clarté. Elle doit permettre de trancher la ligne politique que le candidat de l’union de la droite et du centre doit incarner entre une alternance véritable et une alternance floue.

Pour nous, les 20 et 27 novembre, cela doit être le choix pour une véritable alternance. C’est ce qu’attend le peuple de droite et du centre qui veut tourner la page du socialisme et ouvrir celle d’un nouvel espoir pour tous les Français.


*****

Liste complète des signataires de l’Appel pour une véritable alternance 
(165 signataires, dont 100 parlementaires et 10 UDI) :
 
 
1. François BAROIN (ancien ministre, député de l’Aube, maire de Troyes), 
2. Luc CHATEL (ancien ministre, député de la Haute-Marne), 
3. Eric CIOTTI (député, président du conseil départemental des Alpes-Maritimes), 
4. Gérald DARMANIN (maire de Tourcoing, vice-président du conseil régional des Hauts-de-France), 
5. Rachida DATI (ancienne ministre, députée européenne, maire du VIIème arrondissement de Paris), 
6. Christian ESTROSI (ancien ministre, président du conseil régional de Provence-Alpes-Côte-d’Azur), 
7. Claude GREFF (ancienne ministre, députée d’Indre-et-Loire), 
8. Françoise GUEGOT (députée de Seine-Maritime, vice-présidente du conseil régional de Normandie), 
9. Christian JACOB (ancien ministre, député-maire de Provins), 
10. Maurice LEROY (ancien ministre, député UDI, président du conseil départemental du Loir-et-Cher), 
11. Philippe RICHERT (ancien ministre, président du conseil régional d’Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine), 
12. François SAUVADET (ancien ministre, député UDI, président du conseil départemental de la Côte-d’Or), 
13. Catherine VAUTRIN (ancienne ministre, Députée de la Marne, présidente de Reims Métropole), 
14. Laurent WAUQUIEZ (ancien ministre, député de la Haute-Loire, président du conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes), 
15. Eric WOERTH (ancien ministre, député de l’Oise, maire de Chantilly), 
16. Manuel AESCHLIMANN (ancien député, maire d’Asnières-sur-Seine, vice-président de la Métropole du Grand Paris),
17. Laurence ARRIBAGE (Députée de la Haute-Garonne, adjointe au Maire de Toulouse) 
18. Antoine AUDI (maire de Périgueux), 
19. Gil AVEROUS (maire de Châteauroux), 
20. Jean-Jacques BARBAUX (président du conseil départemental de la Seine-et-Marne), 
21. Jean-Pierre BARBIER (député, Président du Conseil départemental de l’Isère) 
22. Brigitte BAREGES (ancienne députée, maire de Montauban), 
23. Bertrand BARRAUD (maire d’Issoire), 
24. Sylvain BERRIOS (député du Val-de-Marne, maire de Saint-Maur-des-Fossés), 
25. Bruno BESCHIZZA (maire d’Aulnay-sous-Bois), 
26. Jean BIZET (sénateur de la Manche), 
27. Natacha BOUCHART (maire de Calais, vice-présidente du conseil régional des Hauts-de-France), 
28. Marine BRENIER (députée des Alpes-Maritimes),
29. Anne BRISSAUD (conseillère municipale UDI de Montpellier), 
30. Bernard BROCHAND (député des Alpes-Maritimes), 
31. Bernard CARAYON (ancien député, maire de Lavaur, conseil régional d’Occitanie), 
32. Samuel CAZENAVE (conseiller départemental UDI d’Angoulême), 
33. Joëlle CECCALDI-RAYNAUD (ancienne députée, maire de Puteaux), 
34. Pierre CHARON (sénateur de Paris), 
35. Dino CINIERI (député de la Loire), 
36. Marie-Carole CIUNTU (maire de Sucy-en-Brie), 
37. Philippe COCHET (député du Rhône, maire de Caluire-et-Cuire), 
38. Edouard COURTIAL (ancien ministre, député, président du conseil départemental de l’Oise), 
39. Jean-Michel COUVE (député du Var) 
40. Marie-Christine DALLOZ (députée du Jura) 
41. René DANESI (sénateur du Haut-Rhin, maire de Tagsdorf), 
42. Serge DASSAULT (sénateur de l’Essonne), 
43. Marc-Philippe DAUBRESSE (ancien ministre, député du Nord, maire de Lambersart), 
44. Laurent DAULNY (Maire de Dun-Le-Palestel, vice Président du conseil départemental de la Creuse) 
45. Valérie DEBORD (vice-présidente du conseil régional d’Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine) 
46. Bertrand DENIAU (conseiller régional de Normandie), 
47. Angélique DELAHAYE (députée européenne), 
48. Francis DELATTRE (sénateur du Val-d’Oise, maire de Franconville), 
49. Jacky DEROMEDI (sénatrice représentant les Français établis hors de France), 
50. Eric DIARD (ancien député, maire de Sausset-les-Pins), 
51. Sophie DION (députée de la Haute-Savoie), 
52. Philippe DOMINATI (sénateur de Paris), 
53. Jean-Pierre DOOR (député du Loiret, maire de Montargis), 
54. David DOUILLET (ancien ministre, député des Yvelines, vice-président du conseil régional d’Île-de-France), 
55. Richard DELL’AGNOLA (ancien député, maire de Thiais), 
56. Christian DEMUYNCK (ancien sénateur, maire de Neuilly-Plaisance), 
57. Virginie DUBY-MULLER (députée de la Haute-Savoie) 
58. François-Xavier DUGOURD (1er vice-président du conseil départemental de la Côte-d’Or), 
59. Gilles d’ETTORE (ancien député, maire d’Agde), 
60. Daniel FASQUELLE (député du Pas-de-Calais, maire du Touquet-Paris-Plage), 
61. Georges FENECH (député du Rhône), 
62. Jean-Claude FLORY (ancien député, conseiller régional d’Auvergne-Rhône-Alpes, maire de Vals-les-Bains), 
63. Michel FONTAINE (sénateur de La Réunion, maire de Saint-Pierre), 
64. Maud FONTENOY (vice-présidente du Conseil régional de Provence-Alpes-Côte-d’Azur), 
65. Michel FORISSIER (sénateur du Rhône, maire de Meyzieu), 
66. Nicolas FORISSIER (ancien ministre, ancien député, maire de La Châtre), 
67. Marie-Louise FORT (députée de l’Yonne, maire de Sens), 
68. Yves FOULON (député de la Gironde, maire d’Arcachon), 
69. Marcel FRANCISCI (1er vice-président du conseil départemental de Corse-du-Sud), 
70. Christophe-André FRASSA (sénateur représentant les Français établis hors de France), 
71. Yves FROMION (député du Cher) 
72. Sauveur GANDOLFI-SCHEIT (député de la Haute-Corse, maire du Biguglia), 
73. Bernard GERARD (député du Nord, maire de Marcq-en-Barœul), 
74. Alain GEST (député de la Somme, président d’Amiens Métropole), 
75. Daniel GIBBS (député de Saint-Martin et Saint-Barthélemy), 
76. Bruno GILLES (sénateur des Bouches-du-Rhône, maire du 3ème secteur de Marseille), 
77. Charles-Ange GINESY (député des Alpes-Maritimes, 1er vice-président du conseil départemental des Alpes-Maritimes), 
78. Claude GOASGUEN (député de Paris, maire du XVIème arrondissement), 
79. Didier GONZALES (ancien député, maire de Villeneuve-le-Roi, conseiller régional), 
80. Philippe GOUJON (député de Paris, maire du XVème arrondissement), 
81. Alain GOURNAC (sénateur des Yvelines), 
82. Sylvie GOY-CHAVENT (sénatrice UDI de l’Ain, conseillère régionale d’Auvergne-Rhône-Alpes), 
83. Françoise GROSSETETE (vice-présidente du PPE, députée européenne), 
84. Charles GUENE (sénateur de la Haute-Marne),
85. Jean-Jacques GUILLET (député des Hauts-de-Seine, maire de Chaville), 
86. Christophe GUILLOTEAU (député, président du conseil départemental du Rhône), 
87. Lydia GUIROUS (vice-présidente des comités de soutien des fédérations professionnelles), 
88. Meyer HABIB (député UDI représentant les Français établis hors de France), 
89. Brice HORTEFEUX (ancien ministre, député européen, vice-président du conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes), 
90. Michel HOUEL (sénateur de la Seine-et-Marne), 
91. Alain HOUPERT (sénateur de la Côte-D’Or), 
92. Christiane HUMMEL (sénatrice du Var, maire de La Valette-du-Var), 
93. Sébastien HUYGHE (député du Nord, vice-président du conseil régional des Hauts-de-France), 
94. Philippe JUVIN (député européen, maire de La Garenne-Colombes), 
95. Jacques KOSSOWSKI (député des Hauts-de-Seine, maire de Courbevoie), 
96. Thierry KOVACS (maire de Vienne), 
97. Patrick LABAUNE (député, président du conseil départemental de la Drôme), 
98. Pierre LANG (ancien député, maire de Freyming-Merlebach), 
99. Manon LAPORTE (conseillère régionale d’Île-de-France), 
100. Vincent LEDOUX (député du Nord, maire de Roncq), 
101. Pierre LEQUILLER (député des Yvelines) 
102. Henri LEROY (maire de Mandelieu-La-Napoule), 
103. Alain JOYANDET (ancien ministre, sénateur de la Haute-Saône, conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté), 
104. Patrick KARAM (vice-président du conseil régional d’Ile-de-France), 
105. Roger KAROUTCHI (sénateur des Hauts-de-Seine), 
106. Brigitte KUSTER (maire du XVIIème arrondissement de Paris), 
107. Fabienne LABRETTE-MENAGER (ancienne députée, maire de Fresnay-sur-Sarthe), 
108. Yvan LACHAUD (ancien député UDI, président de Nîmes Métropole), 
109. Valérie LACROUTE (députée de la Seine-et -Marne, maire de Nemours), 
110. Guillaume LARRIVE (député de l’Yonne), 
111. Agnès LE BRUN (ancienne députée européenne, maire de Morlaix), 
112. Jean-Pierre LECOQ (maire du VIème arrondissement de Paris), 
113. Constance LE GRIP (députée européenne), 
114. Pierre LELLOUCHE (ancien ministre, député de Paris, conseiller de Paris), 
115. Jean-Louis LEONARD (ancien député, maire de Châtelaillon-Plage), 
116. Vivette LOPEZ (sénatrice du Gard, maire de Mus), 
117. Lionnel LUCA (député des Alpes-Maritimes, maire de Villeneuve-Loubet), 
118. Pierre-Jean LUCIANI (président du conseil départemental de Corse-du-Sud), 
119. Richard MALLIE (ancien député, vice-présidente du conseil départemental des Bouches-du-Rhône, maire de Bouc-Bel-Air), 
120. Jean-François MANCEL (député de l’Oise), 
121. David MARGUERITE (vice-président du conseil régional de Normandie), 
122. Alain MARLEIX (ancien ministre, député du Cantal), 
123. Olivier MARLEIX (député d’Eure-et-Loir, maire d’Anet), 
124. Brigitte MARSIGNY (maire de Noisy-le-Grand), 
125. Damien MESLOT (député du Territoire de Belfort, maire de Belfort),
126. Philippe MEUNIER (député du Rhône, vice-président du conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes), 
127. Anne-Sophie MONESTIER (conseillère régionale UDI d’Occitanie), 
128. Yan MONPLAISIR (1er vice-président de l’Assemblée de Martinique), 
129. Marie-Anne MONTCHAMP (ancienne ministre, ancienne députée), 
130. Yannick MOREAU (député de la Vendée, maire d’Olonne-sur-Mer), 
131. Marlène MOURIER (maire de Bourg-lès-Valence), 
132. Alain MOYNE-BRESSAND (député de l’Isère, maire de Crémieu) , 
133. Renaud MUSELIER (député européen, 1er vice-président du conseil régional de Provence-Alpes-Côte-d’Azur),
134. Louis NEGRE (sénateur des Alpes-Maritime, Maire de Cagnes-sur Mer) 
135. Yannick NEUDER (vice-président du conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes, maire de Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs), 
136. Yves NICOLIN (député de la Loire, maire de Roanne), 
137. Frédéric NIHOUS (ancien président de CPNT, conseiller régional des Hauts-de-France), 
138. Bruno NORTH (président du CNIP), 
139. Patrick OLLIER (ancien ministre, ancien président de l’Assemblée nationale), président de la Métropole du Grand Paris, député des Hauts-de-Seine, Maire de Rueil-Malmaison), 
140. Marc OXIBAR (conseiller régional de la Nouvelle Aquitaine), 
141. Frédéric PECHENARD (vice-président du conseil régional d’Ile-de-France), 
142. Philippe PEMEZEC (ancien député, maire du Plessis-Robinson), 
143. Stéphanie PERNOD-BAUDON (députée de l’Ain), 
144. Sonia PETRO (présidente de la fédération des Républicains de Guadeloupe, adjointe au maire de Basse-Terre), 
145. Sébastien PILARD (ancien président de Sens Commun, vice-président du conseil régional des Pays-de-la-Loire), 
146. Gilles PLATRET (maire de Chalon-sur-Saône), 
147. Maurice PONGA (députée européen), 
148. Philippe PRADAL (maire de Nice), 
149. Franck PROUST (député européen, 1er maire-adjoint de Nîmes),
150. Jean-Marc PUJOL (maire de Perpignan), 
151. Bernard REYNES (député des Bouches- du-Rhône, maire de Châteaurenard), 
152. Didier ROBERT (sénateur, président du conseil régional de La Réunion), 
153. François ROCHEBLOINE (député UDI de la Loire, maire de Saint-Chamond), 
154. Jean ROTTNER (maire de Mulhouse, vice-président du conseil régional d’Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine), 
155. Antoine RUFENACHT (ancien ministre, ancien maire du Havre), 
156. Laurence SAILLIET (vice-présidente des comités de soutien des Français de l’étranger), 
157. Rudy SALLES (député UDI des Alpes-Maritimes, adjointe au maire de Nice), 
158. René-Paul SAVARY (sénateur, président du conseil départemental de la Marne), 
159. François SCELLIER (député du Val-d’Oise), 
160. Samia SOULTANI (vice-présidente du conseil régional des Pays-de-la-Loire, 1ère adjointe au maire de Laval), 
161. Jean-Pierre TAITE (vice-président du conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes, maire de Feurs), 
162. André TRILLARD (sénateur de la Loire-Atlantique), 
163. Catherine TROENDLE (sénatrice du Haut-Rhin, maire de Ranspach-le-Bas) 
164. Jérôme VIAUD (maire de Grasse), 
165. Philippe VITEL (député du Var, vice-président du conseil régional de Provence-Alpes-Côte-d’Azur
 

Publié dans Primaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article