Christian Estrosi: Stop à l'Etat spoliateur ! Stop au matraquage fiscal !

Publié le par Christian Estrosi

+50 milliards d’euros d’impôts supportés par les ménages depuis 2012 : le « ras-le-bol » fiscal ne faiblit pas !

Stop à l'Etat spoliateur ! Stop au matraquage fiscal !

Un rapport de l’OFCE paru cette semaine démontre que la politique économique menée durant le quinquennat de François Hollande aura été marquée par une hausse importante des prélèvements obligatoires, tant sur les entreprises que sur les ménages.

François Hollande, voyant les élections approcher, prévoit cette semaine d'annoncer une "baisse" d'1 milliard... Mais pendant son quinquennat, il a imposé aux ménages 50 milliards d'euros d'impôts supplémentaires !

Pour les Français, le compte n'y est pas.

Depuis mai 2012, les Français sont fiscalement écrasés. Les impôts n’ont cessé d’augmenter, sans compter le nombre important de nouvelles taxes créées.

On se souvient de la promesse de campagne de François Hollande qui se donnait pour objectif de baisser à 3% le déficit public, repoussé à la fin du quinquennat… La dette publique a atteint son plus haut point historique en se rapprochant des 100% du PIB… Un choc fiscal sans précédent… Quelle crédibilité pour François Hollande et ses nouvelles promesses ?

François Hollande aura éternellement menti sur une quelconque pause fiscale. Il aura diminué considérablement le pouvoir d’achat des Français en les submergeant de taxes et d’augmentations d’impôts.

Voici ce que je propose aux côtés de Nicolas Sarkozy pour aider les ménages et les Français :
- une baisse de l'impôt sur le revenu de 10 % dès juillet 2017,
- l’exonération des successions en ligne directe jusqu'à 400.000 euros
- la suppression de l'ISF.

Je plaiderai pour compléter ce projet par certaines mesures, comme instaurer le principe de la stabilité fiscale, que 100% des ménages payent l’impôt sur le revenu, mais aussi exonérer les plus-values réalisées lors de la vente d’une entreprise avant de partir à la retraite.

Publié dans ToutpourlaFrance

Commenter cet article