Catherine Vautrin revient sur sa visite dans le Calaisis avec Nicolas Sarkozy

Publié le par La rédaction

Catherine Vautrin revient sur sa visite dans le Calaisis avec Nicolas Sarkozy

La visite d'avant-hier aux côtés de Nicolas Sarkozy dans le Calaisis m’a profondément marquée et je souhaiterais revenir sur ce que j’ai vu là-bas.

Je ne suis pas celle qui clame que la nation décline. Ce n’est pas la vision que je soutiens pour la France. Je suis admirative devant la détermination des habitants des Hauts-de-France qui supportent au quotidien la pression constante de la jungle. Alors que les Calaisiens sont submergés par les migrants et que le gouvernement n’est pas capable de prendre les mesures adéquates, les Français n’attendent pas des mesurettes mais une nouvelle façon de gouverner, un Etat fort capable de rétablir une autorité aujourd’hui bafouée, sans cesse remise en cause.

Il n’y a pas d’identité heureuse quand les règles de la République sont à ce point bafouées et quand les Calaisiens souffrent au quotidien. La seule identité que je connaisse est une identité nationale, pas une somme de communautés ; notre République est née d’un besoin d’unité, d’une histoire et d’une tradition commune.

Il n’y a pas non plus d’identité heureuse quand je pense aux citoyens en détresse, aux demandeurs d’emplois. L’Etat n’est pas impuissant, il peut actionner les leviers qui s’imposent pour agir pour la croissance : une exonération des charges au niveau du SMIC (annulation progressive à 1,6 SMIC), une mise en avant du CICE en doublant le montant des sommes qui y sont allouées pour favoriser l’emploi et l’innovation. Un Etat fort qui prend en main les instruments de politique économique permettra à la France de renouer avec la croissance, créer des emplois et rassembler la communauté nationale.

Catherine Vautrin Pennaforte

Députée LR de la 2ème circonscription de la Marne

Publié dans France

Commenter cet article