Les jeunes sarkozystes du Val-de-Marne se préparent à la reconquête

Publié le par La rédaction

Les jeunes sarkozystes du Val-de-Marne se préparent à la reconquête

Hier, le mouvement "NouS les jeunes" du Val-de-Marne s'est réuni pour la première fois dans la permanence de Thierry Hebbrecht à Créteil autour de Brigitte Chambre Martin, Conseillère municipale d'opposition (LR) à Fontenay-sous-Bois et Thibault Simeoni, Responsable adjoint des Jeunes Républicains du Val-de-Marne. Tous deux sont référents au comité de soutien de Nicolas Sarkozy en vue des primaires de la droite.

Alors que l'ancien chef de l'état n'est pas officiellement candidat à la primaire, ce mouvement, créé l'automne dernier, affiche clairement son soutien à la candidature de Nicolas Sarkozy. D'ailleurs, les deux majuscules sont importantes : elles renvoient aux initiales de Nicolas Sarkozy.

Stéphane Tiki, ancien responsable des Jeunes Pop (Jeunes UMP) et soutien inconditionnel à Nicolas Sarkozy, a fait le déplacement pour "motiver les troupes" dans le Val-de-Marne et préparer la campagne sur le terrain dès la rentrée. Il en a profité pour écorcher la position d'Emmanuel Macron en qui il voit un simple pion de François Hollande qui "a un pied à gauche et un pied à droite".

Brigitte Chambre Martin, qui avait déjà réuni ses troupes sur le terrain pour une distribution de tracts à Champigny , espère convaincre des maires de droite dans le Val-de-Marne à soutenir l'ancien chef de l'état :

"Nous avons choisi une ville de gauche pour notre première distribution car pour le moment il est difficile de s'afficher "Sarkozyste" dans les villes de droite du Val-de-Marne [...] Certains maires et parlementaires du département ont déjà affiché leur soutien à des candidats déclarés à la primaire, mais tant que Nicolas Sarkozy n'est pas officiellement candidat, il est difficile pour les élus sarkozystes de lui apporter leur soutien officiel".


Un candidat légitime

Pour Brigitte Chambre Martin, Nicolas Sarkozy est autant légitime que les autres candidats pour les primaires, un avis partagé par de nombreux citoyens selon elle :

"Nous n'avons pas rencontré d'hostilité de la part de la population à Champigny, une ville pourtant à majorité communiste. D'ailleurs, certains militants communistes sont convaincus que Nicolas Sarkozy va tout gagner, primaire et présidentielles ! [...] Ce sont plutôt les écologistes et le centre gauche qui affichent clairement leur nervosité envers notre campagne pour Nicolas Sarkozy, voyant en lui un candidat potentiellement dangereux."



Les sarkozystes du Val-de-Marne en ordre de bataille

Les élus et militants Les Républicains du Val-de-Marne présents à cette soirée de lancement du mouvement "NouS les jeunes" du Val-de-Marne sont convaincus que Nicolas Sarkozy sera candidat à la primaire et se préparent pour une campagne éclaire dès la rentrée. Déjà plusieurs villes sont dotées d'un référent et les jeunes sarkozystes sont plus que motivés pour conquérir le terrain déjà investi par les autres candidats :

"Nous avons déjà tous les outils nécessaires pour une campagne de terrain intense [...] Nous mettrons l'accent sur le porte-à-porte, sans oublier pour autant la distribution de tracts et le collage [...] Nous comptons sur une forte mobilisation des jeunes pour porter le projet de Nicolas Sarkozy jusqu'à la victoire"

nous confie Thibault Siméoni, référent jeune du comité de soutien à Nicolas Sarkozy pour le Val-de-Marne.

C'est à la Responsable des jeunes Républicains du Val-de-Marne, Laure Thibault, qu'est revenue le soin de clôturer le débat en saluant l'engagement de ses amis sarkozystes sans pour autant prendre position officiellement en insistant sur l'unité du parti :

"Je tiens à rappeler l'impérieux devoir de rassemblement qui sera le nôtre au soir du second tour de la primaire. Choisir un candidat est bien naturel, je choisirai moi-même le moment venue, mais en tant que responsable des jeunes républicains du Val-de-Marne, je continuerai à porter ce message d'unité qui nous permettra, nous l'espérons tous, de remporter les élections présidentielles et législatives et de tirer un trait sur cinq années de gestion socialiste qui auront considérablement affaibli notre pays."


Le mouvement "NouS les jeunes" espère une annonce de candidature officielle de Nicolas Sarkozy, ce qui porterait à 14 le nombre de candidats à la primaire de la droite et du centre.

vmtv.frl

Publié dans Primaires

Commenter cet article