Pour redonner du sens et des valeurs fortes pour notre pays

Publié le par La rédaction

Pour redonner du sens et des valeurs fortes pour notre pays

N. SARKOZY VEUT PLUS DE LIBERTÉ POUR LES FRANCAIS ?
Sainte égalité contre sainte liberté. C’est le combat idéel et philosophique qui vient.

Car, Trop longtemps, la gauche a imposé le mythe de l’égalité.
Une cohorte de spécialistes en sciences humaines a inspiré mai 68 et ses héritiers.
Les socialistes ont flairé le filon. Ils ont embouqué l’ autoroute de l’égalité, tellement audible pour un peuple dont l’héritage d’équité est omniprésent depuis la révolution française.
La droite a alors courbé l’échine. Elle a ployé sous le joug de la générosité, pendant des années. Et une partie des francais s’est laissé bercer par ce discours
Depuis 2007 et N. Sarkozy, la droite a redressé la tête. Il était temps, car l’égalitarisme avait suppléé l’égalité. Or, l’égalitarisme est le cancer de l’égalité, une dérive castratrice de motivation pour le peuple français.

Il était donc temps qu’un homme fort mette les hola..

De Gaulle aurait d’ailleurs pu moquer les socialistes par cette métaphore : « Bien entendu, on peut sauter sur sa chaise comme un cabri en disant "l'Egalité !", "l'Egalité !", "l'Egalité !" mais cela n'aboutit à rien et cela ne signifie rien. »
L’ obsession de l’égalité par la gauche recouvre le concept de protection sociale, obsession qui a mené l’état-providence à déresponsabiliser les individus.
L’état intervient donc dans 57% (du PIB) de l’économie car celui-ci contrôle presque tout. La pieuvre administrative est allée de pair avec les contrôles tatillons. Là où il y a argent public, il y a forçément contrôle.

Dans un pays où l’état-providence est si prégnant, le ressenti d’inégalité et de méfiance n’a pourtant jamais été aussi forte.

L’obsession de l’égalité n’a réussi qu'à renforcer, auprès des français, l’idée dévastatrice de rentes de situations. Il en est ainsi des secteurs protégés comme celui des fonctionnaires, artistes, associations, syndicats, cinéma (une grande partie des films perd de l’argent)....tous protégés historiques, au détriment des français du secteur privé, découragés par tant d’inégalités.

Du coup, L’état, omnipotent investit en lieu et place des personnes privées. Est-ce le signe d’une société dynamique ou n’est-elle pas plutôt droguée à la subvention, donc assistée.
L’excès d’égalité a enfanté une société infantilisée, maternée, biberonnée d’aides sociales dans l’intention de mieux la contrôler et de la régenter.
La vision d’une économie administrée que nous promettent les socialistes est de redistribuer la richesse nationale des poches des français vers les poches des profiteurs de tous bords, d’où ces torrent d’impôts depuis 4 ans.

L’état-providence des socialistes n’a abouti qu’à décourager une population en plein doute.
Et le monde qui s’annonce est un monde de liberté que les nouvelles technologies vont imposer à tous, exigeant de chacun d’entre nous un engagement personnel auréolé de liberté.
Bonne nouvelle ! La liberté revient. N. SARKOZY l’a inscrite comme valeur cardinale pour notre pays. Son objectif : redonner du sens et des valeurs fortes pour notre pays. Il convient de retrouver notre fierté d'être français.

Vivement NICOLAS !

Allez la Droite, avec Nicolas

Publié dans France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article