Nicolas Sarkozy a invoqué la présomption d'innocence au sujet de l'investiture de Patrick Balkany

Publié le par La rédaction

Nicolas Sarkozy a invoqué la présomption d'innocence au sujet de l'investiture de Patrick Balkany

Nicolas Sarkozy, président de LR, a invoqué la présomption d'innocence au sujet de l'investiture de Patrick Balkany dans les Hauts-de-Seine aux élections législatives, malgré ses multiples mises en examen.

Interrogé dans l'émission « 13h15 le dimanche », diffusée dimanche sur France 2, à propos de l'investiture de M. Balkany, un ami de longue date, l'ancien chef de l'Etat répond: « ne faites pas de cas particulier ».


« J'ai bien connu ça, l'habitude de notre société : en prendre un, le frapper et après, quand il a un non-lieu, oublier », déplore M. Sarkozy.

« J'ai vu ça quand j'ai été mis en examen dans l'affaire Bettencourt : j'ai été mis en examen, ça a fait les titres dans la presse du monde entier et après, quand j'ai eu un non-lieu, ça a duré deux secondes », a-t-il ajouté. « S'ils sont coupables, ils en assumeront les conséquences. Tant qu'ils sont mis en examen, ils sont présumés innocents », a fait valoir M. Sarkozy.


Selon lui, « il y a une forme d'humanité qu'on doit mettre dans la vie politique et médiatique ». « Il y a des moments où il y a tellement d'injustice, de rapidité, tellement de choses approximatives... j'essaye de ne pas me comporter comme ça », a-t-il conclu.

ouest-france.fr

Publié dans LesRépublicains

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article