Seul Nicolas Sarkozy est capable de porter le projet des LR

Publié le par La rédaction

Nicolas Sarkozy, un charisme inégalé

Nicolas Sarkozy, un charisme inégalé

Faut-il un homme providentiel ?
Le débat fait rage. Certains pensent détenir la solution et assènent leur vérité, y compris à droite. Ils ne croient pas à l'homme providentiel, disent-ils. A gauche, on les comprend. Ils sont douchés, après les 4 années lamentables de pratique du pouvoir de Hollande. Mais à droite, certains candidats à la primaire se répandent en critique. Ça questionne sérieusement les sarkozystes que nous sommes.

Le projet doit préempter la nomination d'un candidat, pensent-ils. Le plus surprenant est que les mêmes qui privilégient le projet sur l'importance du porteur du même projet participent peu à son élaboration.
N. Sarkozy, lui, bâtit avec une équipe volontaire, le projet des LR. Il s'approprie ce projet qu'il sera donc à même de symboliser, de faire vivre. Il se trouve qu' il a en plus, un charisme inégalé dans la classe politique. De plus, son aura traverse les frontières.

Nous savons tous que la France est difficile à réformer.

Cela nécessite une force de caractère hors du commun.
Rappelons-nous sa formidable réaction pour régler le problème de la Géorgie face à Poutine.
Rappelons-nous son engagement total pour régler le problème de la crise financière de 2008.
Rappelons-nous du discours de Grenoble, prononcé dans le contexte où la gauche et les intellectuels hystériques éructaient leur haine à son égard.
Rappelons-nous de la réforme des retraites.
Alors, bien sûr, ses adversaires à la future primaire de droite, font les beaux.
Ils feront mieux, promettent-ils. Le concours de beauté a commencé.
Mais comment vont-ils s'y prendre pour faire voter les lois, faire plier Merkel, se mettre les syndicats dans la poche et affronter la rue?
Vous croyez sincèrement que les yeux bleus vont suffire?

Mon choix est fait : je vote pour le volontarisme de Nicolas Sarkozy

VIVE Nicolas Sarkozy

Allez la Droite, avec Nicolas

Publié dans Primaires

Commenter cet article