Sarkozy superstar à Puteaux

Publié le par Nelly

Puteaux: Sarkozy superstar

Puteaux: Sarkozy superstar

le président des Républicains et ex-président de la République Nicolas Sarkozy était ce lundi après-midi à Puteaux.

L’occasion de mesurer son indéfectible cote de popularité dans cette ville dont il a été le député entre 1988 et 2005. « Sans Puteaux je n’aurais jamais été élu Président de la République. Pour moi c’est un retour aux sources », résume Nicolas Sarkozy, devant la maire de la ville, son amie Joëlle Ceccaldi-Raynaud, aux anges.

L’ancien président a rentabilisé son déplacement : un déjeuner avec les maires LR du territoire Paris Ouest La Défense (lire par ailleurs), une table ronde dans une crèche et une dédicace de son livre « La France pour la vie ». Un programme auquel s’est ajouté un petit détour imprévu dans un magasin de sport, dans lequel il a acheté une paire de chaussures de running. « J’aime son énergie et sa détermination, même si je pense qu’il ne s’est pas toujours très bien entouré », estime Riad, le gérant, « trop content » d’avoir attiré Nicolas Sarkozy dans sa boutique.

Puis direction la crèche Les Petits Lutins, à quelque centaines de mètres de là. A pieds, évidemment, pour un impressionnant bain de foule. Le patron des Républicains signe des autographes, se laisse prendre et photo et rentre dans presque toutes les boutiques. Certaines conducteurs descendent même de leurs véhicules pour faire une selfie !

Retour au calme à la crèche pour parler des modes de garde. L’occasion pour Nicolas Sarkozy d’avancer quelque lignes de son programme devant parents et professionnels de la petite enfance : exonération de 100 % des charges pour les emplois familiaux et fin du plafonnement du quotient familial. « Avec sa politique, Monsieur Hollande a trouvé le moyen de faire baisser le taux de natalité en France », assure-t-il, imputant à l’actuel chef de l’Etat le passage sous la barre des deux enfants par femme du taux hexagonal.

Pour finir en beauté, le patron des Républicains s’est rendu dans une librairie pour une séance de dédicace parfaitement orchestrée : l’accueil était assuré par des jeunes adhérents du parti et une foule scandant « Nicolas, Nicolas ». « C’est lui et personne d’autre », souffle Isabelle retraitée de Courbevoie qui a toujours voté pour « cet homme hors norme ». Dans le file pour obtenir signature et photo, se mêlent jeunes et moins jeunes. « J’ai adhéré à l’UMP pour lui, quand j’avais 15 ans, explique Amaury, 23 ans aujourd’hui. Son livre fait du bien. Notamment pour avoir des arguments face à ses détracteurs. »

Un déjeuner en terrain conquis

Tous les maires (LR) du territoire Paris Ouest La Défense, cœur battant du sarkozysme dans le département, étaient conviés ce lundi midi à un déjeuner avec l’ancien chef de l’Etat. Ainsi, on retrouvait logiquement le noyau dur de ses alliés autour de la table : Patrick Balkany (Levallois), Joëlle Ceccaldi-Raynaud (Puteaux), Philippe Juvin (La Garenne-Colombes) et Jacques Kossowski (Courbevoie). Seuls Christian Dupuy (Suresnes) et Jacques Gautier (Garches), qui font campagne pour Alain Juppé, ont choisi un autre candidat que lui. Eric Berdoati (Saint-Cloud) et Patrick Ollier (Rueil), eux, ne se sont pas encore prononcés.

Contraints à la neutralité, Aurélie Taquillain, qui pilote la primaire dans les Hauts-de-Seine et Roger Karoutchi, secrétaire départemental, complétaient l’aréopage du jour. Qui n’a pas caché sa joie d’accueillir celui qui est pour certains l’ami de toujours. « Nous avons parlé de tout ce qui n’allait pas dans le pays et de ce qu’il fera en tant que Président de la République », lâche tout sourire Patrick Balkany, indéfectible soutien de Nicolas Sarkozy. « C’est important de connaître son avis sur différentes thématiques comme la sécurité pour savoir quels messages faire passer auprès des militants lorsque la campagne pour la primaire aura vraiment commencé », ajoute Jacques Kossowski, qui rappelle que son « amitié avec Nicolas a débuté il y a 35 ans ». « Il est ici chez lui », résume Joëlle Ceccaldi-Raynaud, ravie d’afficher son soutien et « absolument pas surprise » de celui des habitants.

leparisien.fr

Publié dans Témoignages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article