Nicolas Sarkozy à l'écoute des policiers

Publié le par La rédaction

Nicolas Sarkozy à l'écoute des policiers

Lors d'une réunion au siège du parti les Républicains, mardi, l'ancien chef de l'État a voulu assurer de son soutien ses anciennes troupes et leur parler d'avenir.

Nicolas Sarkozy, flanqué des anciens directeurs généraux de la police nationale, Michel Gaudin et Frédéric Péchenard, devisant avec les patrons des syndicats de police Alliance (majoritaire), Synergie-officiers et du Syndicat indépendant des commissaires de police (SICP)…

La réunion de 11 heures, mardi, au siège du parti les Républicains, avait comme des airs de retrouvailles. L'ancien chef de l'État voulait assurer de son soutien ses anciennes troupes et leur parler d'avenir. Son message? En cas de réélection, il veut rétablir les peines planchers (quasi automatiques) pour les agresseurs de porteurs d'uniforme.

«Qui est le vrai dur?»

Autres promesses: une responsabilité juridique pour les organisateurs de manifestations qui dégénèrent, garantir des interdictions de manifester effectives pour les casseurs et même dissoudre les organisations extrémistes qui appellent à la «haine du flic».

Deux chiffres ont circulé, lors de ce rendez-vous, prélude à d'autres rencontres syndicales: 2.500 interpellations en une seule journée, le 12 octobre 2010, lors du conflit contre la réforme des retraites, à comparer aux 1.000 arrestations dont se félicitent Hollande, Valls et Cazeneuve, en deux mois et demi de fronde contre la loi El Khomri. Sous-entendu: «Qui est le vrai dur?» Le camp Sarkozy est en campagne.

lefigaro.fr

Publié dans LesRépublicains

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article