Sarkozy : "La CGT manifeste contre un président pour qui elle a voté"

Publié le par La rédaction

Sarkozy : "La CGT manifeste contre un président pour qui elle a voté"

En visite à La Réunion, le chef de file Les Républicains en a profité pour livrer sa vision personnelle du conflit contre la loi Travail.

Depuis La Réunion où il effectuait un déplacement, Nicolas Sarkozy a dénoncé vendredi les "balivernes" et les "mensonges" de son prédécesseur à l'Elysée François Hollande. "Ils ont l'air malins la CGT. Ils manifestent contre un président pour qui ils ont voté", a-t-il ironisé en public, au sujet des blocages contre la loi Travail qui agitent le pays ces dernières semaines.

"De l'incohérence et du mensonge". S'il n'est pas encore officiellement candidat à la primaire de la droite, le président des Républicains a pourtant tenu un discours très politique et virulent à l'encontre de l'actuel locataire de l'Elysée. "C'est pas la loi [El Kohmri] qui est en cause. Ce qui est en cause mes chers amis, c'est le mensonge. Mettez-vous à la place de tous ceux qui ont cru les balivernes de François Hollande. Quand a-t-il dit à ses électeurs qu'il réformerait le marché du travail ? Quand tous les syndicats ont appelé à voter pour lui. Ils ont l'air malins à la CGT. Ils manifestent contre un président pour qui ils ont voté. Voilà l'incohérence", a-t-il raillé.

"A la Réunion, on a de la mémoire". Interrogé sur le programme qu'il comptait développer en faveur des Outre-mer en général et de La Réunion en particulier, Nicolas Sarkozy a répondu: "Je n'accepte pas ce manque de respect à l'endroit des Outre-mer, où tant d'hommes politiques viennent pour prendre des engagements qu'ils ne tiendront pas. Pour Monsieur Hollande, ça a marché une fois. Mais ici, à La Réunion, on a de la mémoire et ça ne marche qu'une fois", a-t-il dit. "Si je suis reçu aussi gentiment et avec autant d'enthousiasme par les Réunionnais, c'est parce qu'ils savent une chose, c'est que je n'ai pas menti ", a-t-il ajouté.

europe1.fr

Publié dans France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article