Marisa Bruni-Tedeschi : "Nicolas Sarkozy est un homme exquis"

Publié le par La rédaction

Marisa Bruni-Tedeschi : "Nicolas Sarkozy est un homme exquis"

Elle est presque aussi célèbre que ses enfants. Marisa Bruni-Tedechi, publie ses mémoires : "Mes chères filles, je vais vous raconter" (éditions Robert Laffont). Dans cet ouvrage savoureux, la mère de Carla Bruni et de Valéria Bruni-Tedeschi, et accessoirement belle-mère de Nicolas Sarkozy, lève le voile sur sa vie et celle de sa célèbre famille. Extraits

Ecrire ses mémoires, est-ce un exercice imposé quand on atteint un certain âge ?
Non pas vraiment. Je n'avais jamais pensé à écrire un livre. Mais en racontant des choses de mon passé à mes filles, je me suis rendue compte qu'elles ne savaient rien de ma vie jusqu'à mes 16 ans. J'ai commencé à écrire et à leur faire lire des petits textes. Toutes les deux m'ont dit : "Maman, pourquoi tu n'en fais pas un livre ?"

Vous ne vouliez pas au départ ?
Non, pas vraiment, parce que je raconte beaucoup de vérités qui risqueraient de choquer. Sans savoir que j'écrivais, les éditions Robert Laffont m'ont approchée. J'ai donc fait lire mon livre à mes filles en me disant que si j'avais leur accord, je le publierai. Et toutes les deux ont beaucoup aimé.

Vous évoquez notamment l'histoire du père biologique de Carla Bruni. C'est un chapitre qui a fait beaucoup couler d'encre.
On a l'impression que les gens découvrent cette histoire alors qu'on en avait déjà beaucoup parlé. Le père de Carla est d'ailleurs venu à son mariage avec Nicolas Sarkozy et aujourd'hui, on se fréquente tous. On m'interroge encore sur cet épisode mais j'ai déjà tout dit : j'ai eu un amour pour un jeune homme dont je suis tombée enceinte. Ce que ma fille m'a reproché, ce n'est pas tellement de l'avoir eue avec un autre homme, mais c'est de ne pas lui avoir dit. Ça, je le regrette, mais dans les familles autrefois on ne parlait pas de ces choses-là. Mais il doit y en avoir un paquet, de ce genre d'histoires (Rires).

Vous consacrez un chapitre à votre beau-fils, Nicolas Sarkozy, que vous appréciez énormément.
Oui, la partie consacrée à l'ancien président est minime mais je l'ai écrite avec beaucoup de cœur. C'est un homme qui s'est beaucoup attaché à notre famille, il est exquis et attentionné. C'est un véritable animal politique, il a ça dans le sang. Il aime la bagarre, les difficultés, la bataille. Moi, politiquement je suis nulle.

"La mort d'un fils, ça ne vous lâche jamais"

Nicolas Sarkozy a-t-il lu le livre ?
Je ne sais pas ! Il l'a reçu mais il ne m'a pas encore fait de commentaires. La seule chose que je lui ai dite c'est que j'espérais vendre plus de livres que lui (Rires) !

metronews.fr

Publié dans Biographie

Commenter cet article