Sarkozy critique l'utilisation de l'armée pour des opérations de police

Publié le par La rédaction

Sarkozy critique l'utilisation de l'armée pour des opérations de police

Nicolas Sarkozy a critiqué l'utilisation de l'armée pour des opérations de police, dans le cadre de l'opération Sentinelle, ce mardi lors d'une "matinée de travail" de son parti sur les questions de défense.

L'opération Sentinelle, qui mobilise plus de 10.000 soldats, a été déployée au lendemain des attentats de janvier 2015, pour faire face à la menace terroriste et protéger les points sensibles du territoire. Elle a été renforcée après les attaques du 13 novembre à Paris et Saint-Denis. Ce qui n’est pas du goût de Nicolas Sarkozy, selon qui les soldats ne sont pas destinés à cette mission.

"Sentinelle, ça signifie que 70% de l'armée de terre est inutilisable pour quelque OPEX (Opération extérieure) que cela soit au début de 2017. Si on veut dire que les militaires doivent faire des opérations la police, c'est qu'on ne comprend rien à ce qu'est un militaire", a affirmé Nicolas Sarkozy, devant quelques centaines de personnes réunies au siège du mouvement.

Situation insoutenable

"Pour les opérations de police, il y a la gendarmerie et la police. Si on manque d'effectifs, il y a la réserve (...) L'armée, c'est l'armée et l'armée ne fait pas de police", a-t-il insisté. "Je crois à la compétence de nos soldats mais dans un état de droit, on utilise chaque force pour ce qu'elle est censée faire. Pas en situation de complément de ce qu'elle n'est pas censée faire. Cette situation est insoutenable", a-t-il également affirmé.

bfmtv.com

Publié dans France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article