Nicolas Sarkozy c'est le courage, la volonté, la ténacité et l'énergie

Publié le par La rédaction

Nicolas Sarkozy, le président qu'il nous faut.

Nicolas Sarkozy, le président qu'il nous faut.

J'APPELLE NICOLAS SARKOZY à ÊTRE CANDIDAT à la PRIMAIRE de L'OPPOSITION. Alors qu'il n'est pas encore candidat j'ai donné mon parrainage à Nicolas Sarkozy.
Je m'en expl
ique.

J'ai la conviction que quelles que soient les simagrées et les contorsions auxquelles se livrera François Hollande les Français ne lui renouvèleront pas leur confiance ; ils ont compris qu'en 2012 une petite majorité d'entre eux avait élu président, pour la première fois sous la Ve République, quelqu'un qui n'était pas fait pour ça. Le vainqueur de la primaire de l'opposition affrontera donc Marine le Pen au 2 e tour et la battra.

C'est pourquoi nous devrons choisir les 20 et 27 Novembre un président, pas un candidat.
Le quinquennat qui s'achève aura été la pire période traversée par la France depuis 1958. On mesure encore mal l'ampleur des dégâts commis et leurs conséquences à court,moyen et long terme.

C'est à une refondation de notre pays qu'il faudra s'atteler dés Juin 2017, comme en 1958.
Nicolas Sarkozy a les qualités pour y parvenir.

J'entends ,certes, les critiques qui circulent à son égard ,trop souvent non fondées ou épidermiques. J'ai entendu les mêmes contre de Gaulle,Pompidou et Chirac...

D'abord,il a tenu de 2007 à 2012 la quasi totalité des engagements pris dans sa campagne présidentielle et il a guidé la France d'une main ferme, efficace et juste dans la pire crise financière et économique que nous ayons connue depuis 1929. Cette preuve d'anticipation, de détermination et de sang froid est une solide caution pour celui qui devra réparer les dégâts, remettre la France debout et en action.

Ensuite, il sera le seul à avoir l'expérience présidentielle. Or,en 2017,le temps comptera. Pas question d'apprendre avant d'agir, il faudra agir dés le lendemain de l'élection présidentielle,engager des réformes profondes,pas toujours populaires et les mener à bien tout de suite en sachant les expliquer et les justifier.

Sa pratique présidentielle sera déterminante.

Enfin, l'immensité de la tâche à accomplir, la succession des obstacles qui s'accumuleront aussitôt et les résistances au changement venues de toute part requerront du président le courage, la volonté, la ténacité et l'énergie que nous savons être la nature même de Nicolas Sarkozy.

Je crois franchement qu'en 2017 il sera le président qu'il nous faut.
Ensemble,rejoignons le.

Jean-François Mancel

Député de la 2e circonscription de l'Oise
Président de la CC du Pays de Thelle
Maire-adjoint de Novilliers les Cailloux

Publié dans Primaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article