Le comité de l'Indre réuni derrière Nicolas Sarkozy

Publié le par La rédaction

Le comité de l'Indre réuni derrière Nicolas Sarkozy

C'est devant cent cinquante élus, militants et sympathisants de droite que Gil Avérous et Jean-François Mayet ont appuyé la candidature de Nicolas Sarkozy à la primaire des Républicains, mardi dernier, lors d'une réunion publique.

Le maire de Châteauroux, délégué départemental de sa campagne, avait rencontré l'ancien président de la République l'après-midi même. Lors de cette entrevue, Gil Avérous lui avait remis une centaine de parrainages d'adhérents, « récupérés en une semaine seulement, alors qu'il n'y a que 700 adhérents dans l'Indre. Il était assez ému quand je les lui ai remis. L'Indre et la Loire sont les deux premiers départements à se mobiliser fortement. Il m'a dit : " Dis-leur que je suis vraiment sensible à ça et que je penserai à eux quand j'annoncerai ma décision. " »

Après une projection du film réalisé lors de la venue à Châteauroux de Nicolas Sarkozy, fin mars, les deux élus ont vanté les qualités de leur favori. « Intelligence », « capacité à se projeter vers l'avenir », pour Jean-François Mayet ;« courage, autorité, légitimité, compétence et expérience », pour Gil Avérous. « La situation et l'urgence font que nous l'appelons à reprendre les rênes de la France. »

Une longue déclaration d'amour émaillée de quelques banderilles à l'intention de ses adversaires à droite et de l'actuel gouvernement. « Si Fillon avait l'envergure d'un président de la République, il n'aurait pas accepté d'être au service de Nicolas Sarkozy pendant cinq ans sans bouger ; c'est un signe », a estimé Jean-François Mayet. « Je pense que l'expérience Hollande arrive à sa fin », a ajouté Gil Avérous.

Pour le sénateur de l'Indre, seuls resteront en lice Fillon, Juppé, Le Maire et Sarkozy : « Les autres, c'est anecdotique ». « Je ne lui dois rien ; il ne me doit rien. Mon engagement est spontané et gratuit. »

Alors que Nicolas Sarkozy n'a pas encore annoncé officiellement sa candidature à la primaire des Républicains, Gil Avérous a déroulé les grandes lignes d'un futur programme, économie, sécurité et immigration en tête. « Vous le voyez, le projet est prêt, a-t-il conclu. On n'est qu'au début de cette route. »

lanouvellerepublique.fr

Publié dans Primaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article