Primaire à droite : Fillon se voit en duel avec Juppé

Publié le par Nelly

Primaire à droite : Fillon se voit en duel avec Juppé

Primaire à droite : Fillon se voit en duel avec Juppé

Selon l'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy, "les Français refuseront qu'on leur rejoue le match de 2012, avec les mêmes candidats".

François Fillon estime que la primaire à droite se jouera au premier tour entreNicolas Sarkozy, Alain Juppé et lui-même, mais prédit que « les Français refuseront qu'on leur rejoue le match de 2012 » et qu'au final « il restera deux programmes en compétition » : le sien et celui d'Alain Juppé. « Mon projet sera clair et carré et je défierai mes concurrents sur le fond ! » prévient François Fillon dans un entretien àLa Provence. Après l'annonce des candidatures de Bruno Le Maire et de Nathalie Kosciusko-Morizet, il estime que « Nicolas Sarkozy et Alain Juppé restent les deux candidats les plus importants ».

« À la fin, l'expérience et la solidité joueront un rôle décisif », souligne l'ancien Premier ministre. « Être jeune, être une femme, c'est intéressant, mais incarner un changement radical implique un programme, une méthode, une vision de la France », lance-t-il, visant sans les nommer Bruno Le Maire et Nathalie Kosciusko-Morizet.

« Le débat sera viril, mais correct »

Cela se jouera-t-il donc entre Sarkozy, Juppé et lui-même ? « C'est ce que je crois, dans la mesure où l'expérience jouera. » François Fillon ajoute cependant, visant cette fois Nicolas Sarkozy, avoir le sentiment « que les Français refuseront qu'on leur rejoue le match de 2012, avec les mêmes candidats ». « Il restera deux programmes en compétition », prédit-il. « Celui d'un changement prudent et celui d'un changement puissant, que je porte avec calme et détermination. » Quant au climat qui devrait entourer cette primaire, François Fillon estime qu'avec Alain Juppé et Nicolas Sarkozy « il ne devrait pas y avoir de difficultés ». « C'est plus compliqué pour les autres. Le débat sera viril, mais correct. »

Interrogé en marge d'une séance de dédicaces de son dernier livre à Lyon, Nicolas Sarkozy a laconiquement déclaré qu'il ne répondrait « rien » à ces propos. « Je suis avec les Français », a-t-il ajouté, tout sourire, accompagnant ses mots d'un large geste de la main pour désigner une longue file d'attente. « C'est vraiment un moment privilégié ! Vous connaissez beaucoup de gens qui n'ont pas besoin d'amour, c'est la chose la plus importante qui soit », a-t-il poursuivi, dégustant des chocolats offerts par une admiratrice.

Plus de 400 personnes, de tous âges, avaient fait le déplacement pour faire dédicacer La France pour la vie (Plon) et l'arrivée de l'ancien président a donné lieu à une petite bousculade dans la rue. Nicolas Sarkozy devait ensuite se rendre à Crémieu et Morestel en Isère pour un « banquet républicain » : au menu, choucroute en compagnie de 1 100 personnes, selon un communiqué de la fédération départementale du parti Les Républicains.

http://www.lepoint.fr/politique/primaire-a-droite-fillon-se-voit-en-duel-avec-juppe-10-03-2016-2024446_20.php

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article