Sarkozy se dote d'une structure de financement en vue de la primaire à droite

Publié le par Nelly

Sarkozy se dote d'une structure de financement en vue de la primaire à droite

LE SCAN POLITIQUE - Dirigé par Brice Hortefeux, un fidèle parmi les fidèles, le micro-parti de l'ancien chef de l'État sera désormais capable de récolter des dons de manière autonome. Une étape indispensable à toute campagne.

On y est presque. Alors que Nicolas Sarkozy n'a pas encore pris sa place dans les starting-blocks de la primaire de la droite et du centre, son micro-parti est désormais en capacité de se financer. Comme l'a repéré L'Express, le Journal officiel de ce jeudi publie que la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques a entériné la création d'une structure capable de pourvoir des fonds à l'Association de soutien à l'action de Nicolas Sarkozy (ASANS).

Ce micro-parti, lui, n'est pas nouveau. Lancé en 2000 alors que le maire de Neuilly achevait sa traversée du désert, il a servi d'appui lors de sa renaissance puis de son ascension jusqu'à la présidence de la République. Dirigé par Brice Hortefeux et inactif pendant le quinquennat de Nicolas Sarkozy, il a permis à ce dernier de ravir la présidence de l'UMP mourante en 2014. Une campagne pour laquelle l'ASANS a reçu environ 381.000 euros de dons concédés par des personnes physiques.

Désormais, la trajectoire de l'ancien chef de l'État se précise. À l'image de Nathalie Kosciusko-Morizet, qui ne s'est pas encore lancée non plus mais dont la structure a été lancée en janvier, Nicolas Sarkozy est en mesure de justifier un financement autonome, d'avoir la haute main sur les dons en ligne, et par là même, de s'armer pour la primaire. Le trésorier du dispositif, Didier Banquy, est l'ancien directeur de cabinet de François Baroin du temps où celui-ci était ministre de l'Économie et des Finances.http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2016/02/26/25001-20160226ARTFIG00135-sarkozy-se-dote-d-une-structure-de-financement-en-vue-de-la-primaire-a-droite.php

Commenter cet article