Nicolas Sarkozy à Saint Maximin : une vague humaine attendait l’homme providentiel

Publié le par La rédaction

Nicolas Sarkozy à Saint Maximin : une vague humaine attendait l’homme providentiel

Le président des Républicains (LR), Nicolas Sarkozy était très attendu ce lundi chez Cultura à Saint-Maximin, pour une séance de dédicaces de son dernier livre « La France pour la vie ». Et, il fallait s’armer de patience, sympathisants de droite ou d’admirateurs de l’ancien chef de l’état, pour obtenir la précieuse signature sur la première page de son dernier ouvrage. Dans la file d’attente, beaucoup espèrent l’élection en 2017 de celui qu’ils considèrent comme l’homme providentiel.

Les parkings étaient pleins à craquer lundi après-midi, devant la librairie Cultura de la zone commerciale de Saint-Maximin. Beaucoup de monde attendaient l’arrivée de Nicolas Sarkozy pouir y dédicacer son livre « La France pour la vie ». Une foule de plus en plus nombreuse portables et appareils photo en main.

Jocelyne, 68 ans explique « Ca fait trois quarts d’heure que j’attends et je ne suis même pas certaine de pouvoir obtenir un livre dédicacé vu le monde qu’il y a… Mais c’était juste pour le voir »

« Nicolas ! Nicolas ! », clame la foule. Nicolas Sarkozy vient d'arriver. Il serre la main de ses admirateurs et se prête au jeu des « selfies ». Une vague humaine déferle à l’intérieur du magasin.

Nicolas Sarkozy à Saint Maximin : une vague humaine attendait l’homme providentiel

Le président du parti Les Républicains s’installe à sa table et enchaîne alors les dédicaces.

« Vous avez l’air fatigué », lui disent certains. « Heureuse de vous rencontrer », lui déclarent d’autres. « Est-ce que je peux vous faire une bise ? », lui demande Jackie, 73 ans qui s’empresse d’embrasser l’homme politique. « Je suis très heureuse d’avoir pu lui faire la bise », confie-t-elle.

Nicolas Sarkozy à Saint Maximin : une vague humaine attendait l’homme providentiel

Livres en main, les clients se pressent aux caisses tandis que les étagères se vident. « J’ai attendu depuis plus de deux heures, mais je suis très contente d’avoir eu mon autographe », se félicite Flora, 40 ans. « Nicolas Sarkozy, je l’aime », déclare-t-elle.

Nicolas Sarkozy à Saint Maximin : une vague humaine attendait l’homme providentiel

Deux heures après l’arrivée de Nicolas Sarkozy, des clients continuaient toujours à arriver.

Publié dans Biographie, France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article