Edouard Courtial dénonce l'acharnement de la Justice contre Nicolas Sarkozy

Publié le par La rédaction

Edouard Courtial dénonce l'acharnement de la Justice contre Nicolas Sarkozy

Après la mise en examen de Nicolas Sarkozy, le député Les Républicains de l'Oise, Edouard Courtial dénonce l'acharnement de la Justice contre l'ancien président de la République.

VA. BFM TV a révélé que seul un des trois juges d’instruction (le juge Tournaire) chargés de l’enquête sur le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012 aurait décidé de sa mise en examen car les deux autres, les juges Van Ruymbeke et Le Loire ne le souhaitaient pas. N’y a-t-il pas un problème ?

Edouard Courtial. Si elle était vérifiée, cette information démontrerait à nouveau de façon éclatante le sort particulier qui est réservé à Nicolas Sarkozy. Il n’est déjà pas un justiciable comme les autres par la somme des contrôles exorbitants y compris téléphoniques dont il a été victime. Si son sort était préalablement scellé avant même d’être entendu hier et par un seul juge cela poserait de nouvelles questions sur le fonctionnement de la justice.

VA. La mise en examen de Nicolas Sarkozy constitue-t-elle un acharnement judiciaire selon vous ?

Edouard Courtial. Je constate surtout qu’à ce stade, l’instruction a reconnu que Nicolas Sarkozy n’était pas concerné par l’affaire dite « Bygmalion ». Cela confirme ce qu’a toujours indiqué l’ancien Président de la République. L’honnêteté et la probité de Nicolas Sarkozy ne sont donc pas remises en question, ce dont je n’ai jamais douté. Sa mise en cause formelle d’avant-hier résulte de la seule signature de son compte de campagne qui avait déjà été jugée par le Conseil Constitutionnel et pour laquelle il avait déjà répondu. Les décisions de la juridiction suprême de notre pays ne sont susceptibles d'aucun recours.

VA. Cette mise en examen rend-elle plus difficiles les chances de Nicolas Sarkozy de se présenter à la primaire et à la présidentielle de 2017 ?

Edouard Courtial. Concernant le calendrier, je m’étonne seulement que cela intervienne alors que Nicolas Sarkozy vient de publier un livre et de participer à une émission télévisuelle à forte audience, à l’issue de laquelle il a été jugé convaincant. Mais il s’agit sans doute de coïncidence…Je retiens avant tout que cette mise en examen est un élément de la procédure qui permettra une clarification utile et l’accès pour Nicolas Sarkozy au dossier. C’est pourquoi je pense au contraire que la route de la candidature de Nicolas Sarkozy est ouverte. C’est une satisfaction pour tous ceux nombreux, comme en témoigne le succès de son livre, qui espèrent sa candidature, nécessaire au redressement de la France. Je suis persuadé que cette nouvelle épreuve renforcera davantage encore sa détermination.

VA. Que vous inspire le climat actuel ?

Edouard Courtial. Je regrette le climat de suspicion permanente à l’encontre des élus qui dans leur grande majorité ont à cœur de servir l’intérêt général. L’instantanéité de l’information ne doit pas nous faire oublier que la présomption d’innocence doit s’appliquer à tous les justiciables. La désaffectation de la politique tient plus aux engagements non tenus, au cynisme avec lequel le pays est géré depuis 3 ans. Le sentiment que le chef de l’Etat laisse aller, le pathétique remaniement gouvernemental, le déclassement de la France par rapport à ses voisins...Tout concourt à créer un climat délétère. La montée inexorable du chômage renforce ce sentiment d’impuissance du pouvoir et rejaillit sur tous les acteurs politiques. La tâche et la responsabilité de l’opposition sont donc immenses. Ils ne doivent pas décevoir. Plus que jamais, la France a besoin pour se redresser d’hommes d'Etat tels que Nicolas Sarkozy.

valeursactuelles.com

Publié dans Sarkozy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marques Bernard 24/02/2016 09:59

Une préemption du futur président de la République par des juges idéologiquement corrompus et dépassant manifestement le cadre de leurs attributions est tout à fait superflue.