DPDA : Nicolas Sarkozy sur le chemin de la réconciliation

Publié le par La rédaction

DPDA : Nicolas Sarkozy sur le chemin de la réconciliation

A l’'occasion de l’'émission « Des Paroles et Des Actes » diffusée en direct jeudi 4 février 2016 sur France2, Harris Interactive a reconduit un dispositif permettant aux Français d’apprécier en temps réel la prestation de l’invité, Nicolas Sarkozy, Président de la formation politique « Les Républicains » (LR).

Un échantillon représentatif de Français avait été interrogé avant l’émission et invité à regarder « Des Paroles et Des Actes », de façon à pouvoir répondre en direct à des questions sur la prestation de Nicolas Sarkozy, dont les résultats ont été présentés en fin d’émission. Harris Interactive peut ainsi mesurer l’impact immédiat de sa prestation.

Premier enseignement : 36% des personnes interrogées ont déclaré, « à chaud », avoir été convaincues par Nicolas Sarkozy dans le cadre de cette émission, tandis que 63% indiquent ne pas l'avoir été. La prestation du Président du parti Les Républicains est donc apparue sensiblement moins convaincante que celles de François Bayrou en novembre 2015 (45%), d'Emmanuel Macron en mars 2015 (51%) et d'Alain Juppé en octobre 2014 (56%), équivalente à celle de Manuel Valls en septembre 2015 (35%), interventions également évaluées par Harris Interactive selon la même méthodologie.

Comme pour les précédents invités, on constate que le regard sur la prestation de Nicolas Sarkozy est clivée politiquement puisqu'il a davantage convaincu parmi les personnes indiquant avoir voté pour lui au premier tour de l'élection présidentielle de 2012 (78%) et dans une moindre mesure au sein de l'électorat de Marine Le Pen (41%) tandis qu'à l'inverse les électeurs de François Hollande sont une minorité à se déclarer convaincus (10%).

S'il n'a convaincu sur le fond qu'un peu plus d'1/3 des Français, cette émission a permis à Nicolas Sarkozy de renforcer son image auprès des téléspectateurs. Il bénéficie ainsi, à l'issue de cet exercice, de 40% d'opinions positives auprès de ceux ayant regardé l'émission, soit 10 points supplémentaires par rapport à l'étude menée avant l'émission. Le regard est particulièrement bienveillant de la part de ses électeurs de 2012 (86%) et des sympathisants Les Républicains(83%).

Dans le détail, le Président du parti Les Républicains convainc à la fois sur des dimensions humaines et opérationnelles : dynamique (72%, +1 / avant émission), courageux (60%, +6) constituent des atouts, qui sont, sur le plan personnel, mis en avant par les téléspectateurs et qui se trouvent renforcés en fin d'émission. 44% (+13) estiment également que l'ancien Président a tiré les leçons de sa défaite électorale de 2012.

Sur le plan de l'action, Nicolas Sarkozy apparait, aux yeux des personnes interrogées, et à l'issue de cette émission proche des préoccupations des Français (45%, +16 points) et capable de réformer le pays dans le bon sens (40%, +9 points).Dans le détail, l'appréciation est nettement meilleure chez les proches des Républicains. Nicolas Sarkozy est jugé positivement sur l'ensemble des dimensions par au moins les trois-quarts des sympathisants de cette formation politique.

Enfin, à l'issue de l'émission, 1/3 des Français expriment le souhait que Nicolas Sarkozy se présente à l'élection présidentielle. Cette proportion est plus nette au sein du cour de son électorat : 70% parmi ses électeurs de 2012 et 67% parmi les sympathisants LR. Nicolas Sarkozy ne parvient donc pas à rassembler la totalité de son camp politique et ni de ses anciens électeurs. Néanmoins, Nicolas Sarkozy parvient, suite à cette émission améliorer le jugement exprimé par les sympathisants de Droite et du Centre (56% souhaitent qu'il soit candidat, +11 points) et LR (67%, +4).

Si la prestation de Nicolas Sarkozy dans l'émission a donc finalement contribué à améliorer l'opinion de ceux ayant regardé DPDA à son égard, elle n'a pas été tout à fait suffisante pour pleinement convaincre les téléspectateurs de ses chances de gagner l'élection de 2017.

Si 54% des téléspectateurs pensent que Nicolas Sarkozy se qualifiera au second tour du scrutin - dans l'hypothèse qu'il soit candidat à cette élection - et seuls 35% envisagent qu'il pourrait être élu président. Les sympathisants LR ainsi que de Droite et du Centre sont plus optimistes quant à l'avenir de Nicolas Sarkozy : respectivement 83% (+4) et 72% (+5) pensent qu'il sera qualifié pour le second tour s'il devait être candidat, en revanche, ils n'anticipent pas massivement une victoire de l'ancien chef de l'Etat (respectivement 67% (+4) et 57% (+6)).

Sondages Harris Interactive pour DPDA, réalisés en ligne du 01 au 4 février 2016, puis le 4 février 2016 pendant l’émission « Des Paroles et Des Actes ». Harris Interactive a invité un échantillon de 1 053 personnes, représentatif de la population française, à exprimer son opinion à l’égard de Nicolas Sarkozy avant et à l’issue de l’émission « Des Paroles et Des Actes ».
Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

exprimeo.fr

Publié dans Sondage

Commenter cet article