Nicolas Sarkozy : Marine Le Pen « n’est qu’une héritière »

Publié le par La rédaction

Nicolas Sarkozy : Marine Le Pen « n’est qu’une héritière »

Dans son livre, l’ancien président de la République distingue le FN de ses électeurs

« La grande majorité des électeurs du Front National, écrit Nicolas Sarkozy, rassemble des gens qui souffrent soit dans leur vie quotidienne, soit de voir ce qu’est devenue la France. On ne répond pas à la souffrance par le mépris, l’exclusion ou les leçons de morale (...) Je combats le Front National, mais j’affirme que voter pour les candidats du Front National n’est ni antirépublicain ni immoral ».

Puis, s’en prenant frontalement à Marine Le Pen : « Je n’ai rien de commun avec les dirigeants du Front national, dont nombre de discours font frémir à leur inconséquence, leur incompétence, leur décalage complet avec le monde d’aujourd’hui. Mme Marine Le Pen m’honore de ses injures et de ses propos approximatifs depuis des années. Elle n’est ni plus ni moins qu’une héritière qui a mis beaucoup de temps avant de s’apercevoir que son père était « infréquentable ». Elle a attendu qu’il soit vieux et faible pour l’affronter et l’exclure. On voit comment ils sont capables de s’occuper d’eux-mêmes. Cela ne donne nulle envie qu’un jour ils s’occupent de la France. ».

Mais l’essentiel du message, sur ce point, figurait dès la page 10 : « Il faudra que l’alternance ait lieu. Et si ce n’est pas nous, ce sera, hélas, la présidente du Front national. »

lopinion.fr

Publié dans Biographie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

katlen 28/01/2016 21:56

Helas OUI...Et la descente se fera pire que avec Hollande