Avec Guillaume Peltier, la droite est de retour

Publié le par La rédaction

Avec Guillaume Peltier,  la droite est de retour

C’est un signe: Guillaume Peltier est l’un des quatre nouveaux porte-parole de LR, Nicolas Sarkozy en a décidé ainsi. Après Nathalie Kosciusko-Morizet à la mi-décembre, c’est au tour de Lydia Guirous d’avoir fait les frais du grand remue ménage au sein du parti de droite. Lors de sa première intervention médiatique sur une chaine de TV, Guillaume Peltier a annoncé la couleur: « la droite est de retour, fière, solide dans ses convictions »,a t-il déclaré dans l’émission de Galzi sur I.TV.

Lorsqu’on l’interroge sur son retour au bercail sarkozyste après une période de jeûne le créateur de la Droit forte du temps de l’UMP répond, « durant deux ans, je me suis occupé de mes mandats locaux. Je suis très heureux dans mon mandat de maire de Neug-sur-Beuvron et comme chef de l’opposition au conseil régional du Centre-Val de Loire« . Quant à Nicolas Sarkozy en délicatesse dans les sondages, Guillaume Peltier estime qu’il a « été l’objet d’attaques injustes ». Interrogé sur l’affaire de la kippa et sur la garde des Sceaux, Christiane Taubira, le Solognot répète qu’il faut « rétablir l’ordre, l’autorité ». Pour lui en France « c’est la chienlit à tous les étages » et il convient de « tout remettre à l’endroit ».

Les nouveaux porte-parole sont tous proches idéologiquement de Nicolas Sarkozy que ce soit Guillaume Peltier, Guillaume Larrivé, député de l’Yonne, Brigitte Kuster, maire du XVII ème arrondissement de Paris, conseillère de Paris et conseillère régionale, et Valérie Debord, vice-présidente du conseil régional d’Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine et adjointe au maire de Nancy (Meurthe-et-Moselle). Pour autant, Guillaume Peltier affirme haut et fort que pour l’instant cette « jeune génération va porter le débat sur le fond »avant que le parti ne choisisse entre les candidats à la primaire que sont Alain Juppé, François Fillon, Bruno Le Maire ou Nicolas Sarkozy.

Mais l’évincée, Lydia Guirous n’a pas tardé à faire des vagues en déclarant, « Quand on voit l’orientation qui va être celle du parti, quand on voit certaines personnalités politiques, j’ai l’impression que les Républicains se transforment en école buissonnienne », a-t-elle expliqué. Une référence à l’ancien conseiller politique de Nicolas Sarkozy, Patrick Buisson, qui prônait lors de la dernière élection présidentielle une ligne très à droite, notamment sur les questions d’immigration, à même selon lui de siphonner les voix du Front national. Pour Lydia Guirous, cette stratégie est vouée à l’échec : « On ne gagnera pas 2017 avec les idées, les méthodes et les visages de 2012 ».

Déjà porte-parole de Nicolas Sarkozy en 2012, Guillaume Peltier avait visiblement impressionné l’ancien chef de l’Etat lors de sa venue à Orléans (Saint-Jean-le-Blanc) le 2 décembre dernier durant la campagne des régionales. Nicolas Sarkozy qui n’avait pas souhaité que le centriste Marc Fesneau , pourtant composante du trio de droite, prenne la parole durant son meeting, n’avait pas ménagé ses éloges au maire de Neung-sur-Beuvron.

Jusqu’à en faire son fils spirituel? Entre son costume de chef de l’opposition régionale à Orléans et son rôle dans la primaire de LR, Guillaume Peltier n’est pas prêt de sortir des écrans radar d’ici 2017 quand il s’agira de briguer un siège de député du Loir-et-Cher. La voie, toute droite, est tracée.

magcentre.fr

Avec Guillaume Peltier,  la droite est de retour

Publié dans LesRépublicains

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article